Rechercher
  • Véronique écrivaine

Bouquins et bouquins...

Saviez vous qu'un bouquin est non seulement un livre mais... un lapin mâle! Et c'est justement de bouquins (lapins mâles) qu'il s'agit dans un bouquin (livre) sur lequel je suis tombée par hasard et qui m'a enchantée... A vrai dire depuis quelque temps j'ai un peu l'impression de découvrir l'Amérique car, après m'être plongée avec délices dans l'oeuvre d'Alexander Mc Call Smith dont je n'avais jamais entendu parler alors qu'il a été traduit dans plus de 40 langues, voilà que l'Ange de la lecture me met en contact avec un best-seller (tiré tout de même à 50 millions d'exemplaires depuis sa parution dans les années 1970)... le nom de ma "trouvaille"? Watership Down par Richard Adams. L'oeuvre est surtout célèbre dans les pays anglophones, mais ça n'est pas une excuse! J'ai lu ces 500 pages en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire, et l'histoire de cette compagnie de gentils lapins expulsés par les hommes de leur garenne et obligés d'entreprendre un périple aux mille dangers pour s'établir dans une nouvelle patrie m'a captivée, bouleversée, fait rire, fait pleurer. Bref tout ce que doit faire un bon ... bouquin!

Watership down n'est pas répertorié comme oeuvre de littérature jeunesse, mais je suppose qu'il peut être lu par des enfants ... un peu évolués. Pour moi il est à classer au rang des chefs d'oeuvres de littérature "cross over" que les adultes et les enfants peuvent prendre autant de plaisir à lire. Aux côtés d'Alice au Pays des Merveilles ou du Merveilleux Voyage de Niels Holgersson.

Richard Adams était, ai-je appris, un précurseur du courant écologiste et anti spéciste et il n'est pas tendre envers l'espèce humaine...

Voici un petit extrait d'un dialogue entre deux lapins - Fyveer et son frère Holyn:

"Ah, dit Fyveer , il y a tant d'horreurs sur la terre..."

"Et, répond Holyn, elles viennent des hommes. Les autres vilous(*) se contentent de suivre leur instinct, et Krik(*) les inspire autant qu'il nous inspire.Ils vivent ici bas et doivent bien se nourrir.Les hommes, eux ne s'arrêteront pas avant d'avoir détruit la terre et éradiqué les animaux...."

Qui pourrait leur donner tort?


Vilous: les prédateurs dans la langue des lapins

Krik: Dieu dans cette même langue.



9 vues

0237498323

©2018 by Véronique écrivaine. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now